7 lauréats rennais récompensés au sélectif concours national de création d'entreprises7 lauréats rennais récompensés au sélectif concours national de création d'entreprises

L’Agora, miroir de l’écosystème

Acklio lance son nouveau kit de connectivité de secours clé en main

7 lauréats rennais récompensés au sélectif concours national de création d'entreprises

Le Biz Connection Day revient pour activer le business numérique !

Farasha Labs prévoit 14 emplois pour produire sa montre connectée

L’université de Rennes 1 teste le parking intelligent pour EIT Digital

Mensia Technologies lève 1,3 M d’€ pour séduire les Etats-Unis

CAILabs double ses effectifs en un an

Initiative Rennes récompense Dilepix, Enancio et Blueback

Mais au fait, pourquoi « Le Poool » ?

Le Poool, nouvelle ambition pour le territoire !

Un consortium d’entreprises et d’universitaires développe un banc de test de conformité radio logicielle pour la Direction Générale de l’Armement.

Famileo décroche le Pass French Tech et conforte son développement

Enensys Technologies entre en bourse et lève 16,97 millions d’euros

Etude de l'Audiar sur l'internationalisation de l'économie rennaise

PME tour 2018 du pôle Images & Réseaux

Akerva ouvre un centre de cyberdéfense à Rennes

Hogo lance la S3Box, une station de décontamination informatique qui tient dans la main

Ekolis lève un million d’euros pour développer l’informatique embarquée des semi-remorques

Wizama invente la première console de jeux de société

Tibot Technologies lève 900 k€ pour accélérer sa croissance à l’international

Dilepix veut s’imposer sur le marché de l’agriculture de précision

Second tour de table de 42,8 millions d’euros pour Klaxoon

#EXPERIMENTATION - Le CHU lance un appel à proposition de solutions

WeNow équipe 500 véhicules du groupe de BTP Charier

B<>com concrétise son premier transfert de technologie avec Green Hill Studio

L’application Follow suit les patients dès la salle d’attente

Demeta, l’Université de Rennes 1 et le CNRS inaugurent leur laboratoire commun GreenCare

L’Institut Supérieur de Design débarque à Saint-Malo à la rentrée 2018

Agriloops et Amprolys Lab, lauréates de Crisalide éco-activités 2018

Cimtech partenaire de 2 start-up lauréates du concours Lépine 2018

La fondation Rennes 1 récompense l’équipe Sesame pour ses recherches sur les maladies neurodégénératives

Google a ouvert son 1er espace numérique à Rennes

Olivier Le Strat, nouveau président des 7 Technopoles Bretagne

L’ESC Rennes met en place son comité scientifique international

Université de Rennes 1 : 3 classements internationaux confirment la qualité des activités de recherche et d’innovation

Visionnez le replay de la Matinale sur "Les technologies au service de l'énergie"

Accéder aux archives
Distinction nationale

7 lauréats rennais récompensés au sélectif concours national de création d'entreprises

vendredi 6 juillet 2018

Le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche vient de récompenser, dans le cadre de la 20e édition du concours national i-Lab, 7 créateurs de start-up rennaises : Acklio, Scaledynamics, Bialtis, Biosency, Dilepix, Immersive Therapy et Wizama, qui décroche en aussi l’un des 14 Grands Prix.

Toutes sont accompagnées par Le Poool (entité née de la fusion de Rennes Atalante avec La French Tech Rennes St Malo) dans le cadre de l’incubateur régional Emergys Bretagne. Cette année i-Lab a récompensé 64 lauréats le 5 juillet 2018.

Un effet de levier pour les cinq lauréats rennais

Avec ses 7 lauréats, tous rennais, la Bretagne se place ainsi en 3e position, derrière l’Ile-de-France (20 lauréats), la région Auvergne-Rhône-Alpes (13 lauréats).

Les dotations obtenues (entre 200 k€ et 400 K€ / entreprise), par les lauréats rennais ont comme objectif de générer un véritable effet de levier pour de futures levées de fonds afin de permettre de consolider les innovations et d’assumer les dépenses commerciales et marketing nécessaires au développement de ces start-up. La position de lauréat et la notoriété du concours national sont aussi un gage de la crédibilité des projets et des équipes porteuses auprès de partenaires extérieurs.

Wizama, créée en mars 2017 par deux frères, Franck et Damien Botta, et par Florent Guitton, la start-up veut retrouver la convivialité et le plaisir de jouer en famille ou entre amis grâce à sa console interactive qui combine jeux de société et jeux vidéo. Sa console dont la technologie est brevetée, est la première à intégrer un écosystème complet de jeu de société qui interagit avec des cartes, pions et dés connectés. À partir de sa technologie innovante, Wizama promet une expérience conviviale, ludique et multi-utilisateurs unique, à la croisée du marché du jeu de société et de celui du jeu vidéo, deux marchés en pleine croissance. En plus des fondateurs, quatre ingénieurs aux profils complémentaires complètent l’équipe. Wizama se voit également attribuer l’un des 14 Grands Prix qui sont décernés à des projets s’inscrivant dans l’un des 10 défis sociétaux définis par l’agenda stratégique « France Europe 2020 ».

Acklio, fondée en mars 2016 par Alexander Pelov et Laurent Toutain, chercheurs de l’IMT Atlantique, est en passe de révolutionner le monde de l’internet et des objets connectés. Grâce à son innovation unique basée sur une nouvelle technologie de compression (SCHC), elle fait tomber toutes les barrières à l’implémentation de solutions IoT interopérables, pérennes, parfaitement sécurisés et compatibles avec l’Internet et le Web. La start-up s’adresse en priorité au marché en Europe, Asie et Amérique, avec comme cibles prioritaires les intégrateurs système et les opérateurs télécom.  

Bialtis, créée en mars 2018 par Benoît Le Bras, développe un nouvel alliage à mémoire de forme sans nickel qui présente de meilleures caractéristiques que le NiTinol, matériau aujourd’hui majoritairement utilisé pour des applications biomédicales. Issu de travaux de recherche de l'Insa de Rennes valorisés par la SATT Ouest Valorisation, le nouvel alliage est protégé par un brevet. Après des premiers tests en laboratoire, cet alliage présente de nombreux avantages : meilleures performances mécaniques, sans nickel, faible module d’élasticité (évite la nécrose de l’os), effet superélastique important, biocompatibilité, meilleure usinabilité. Ces caractéristiques en font un parfait substitut au NiTinol qui présente de forts risques auprès de patients allergiques au nickel. À l’appui de ce nouvel alliage, Bialtis vise à concevoir des dispositifs médicaux à forte valeur ajoutée et souhaite se positionner sur l’ensemble de la chaîne de valeur de ce nouvel alliage en concevant des produits semi-finis et une gamme de dispositifs médicaux : agrafes d’ostéosynthèse, arcs orthodontiques...

Biosency, créée en juillet 2017 par Marie Pirotais développe le premier dispositif médical de télésuivi et de prévention dédié aux insuffisants respiratoires chroniques. Il s’agit d’un bracelet (BORA Band) muni de capteurs biométriques mesurant les paramètres cardio-respiratoires (au repos et à l’effort en ambulatoire) et connecté à une plateforme web sécurisée qui reçoit les données de santé (BORA Connect) accessibles par différentes interfaces utilisateurs (patients, professionnels de santé). L’innovation basée sur l’intelligence artificielle appliquée à ces données (BORA Analytics), doit permettre de prédire les crises aiguës de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO). L’intelligence artificielle appliquée à ces données en vie réelle mesurées par le dispositif et analysées par la plateforme BORA Analytics doit permettre de prédire efficacement et avec précision les exacerbations de la BPCO 2 à 5 jours avant le déclenchement d’une crise aiguë. ...

Dilepix, créée en mars 2018 par Aurélien Yol et Alban Pobla, propose d’étendre les capacités et l’autonomie des robots et équipements agricoles, en utilisant la vision par ordinateur et l’intelligence artificielle. Issue d’un transfert de technologie de l’Inria Rennes Bretagne atlantique, Dilepix permet une optimisation de la production agricole en évitant à un exploitant ou un technicien conseil de passer du temps à analyser les images issues des zones de cultures et d’élevages. Cette solution robuste, face aux perturbations climatiques et aux conditions d’éclairage, utilise des algorithmes en temps réel pour une analyse agronomique ou une action robotique instantanée. Elle vise notamment l’industrie du cuir de luxe et les grands groupes coopératifs agricoles... Les solutions de la start-up peuvent être directement intégrées dans les équipements agricoles ou être accessibles via sa plateforme cloud pour les équipements connectés.

Immersive Therapy, créée en 2017 à l’initiative de Lilian Delaveau, étudiant de Centrale Supélec à Rennes et de Renaud Séguier et Catherine Soladié, enseignants-chercheurs, veut soulager les acouphènes avec son application sur smartphone ludique Diapason. Destinée aux acouphéniques chroniques, l’application allie les bienfaits d’une thérapie sonore et de ceux de la TCC (Théorie Cognitivo-Comportementale) qui a prouvé son efficacité dans la gestion du stress liée aux acouphènes. Diapason propose un parcours de soin consistant en une série d’activités ludiques (mini jeu, questionnaires interactifs, quiz). C’est la seule proposition du marché permettant non seulement d’évaluer en toute autonomie son audiogramme et son acouphène, mais également de suivre une thérapie sonore personnalisée dans une approche globale inspirée des grands principes de la TCC.

ScaleDynamics, fondée et dirigée par Gilbert Cabillic, transforme un cloud ordinaire en supercalculateur. En réduisant ainsi drastiquement les temps d’exécution des programmes de quelques heures à quelques secondes, la start-up répond aux besoins de traitements de plus en plus gourmands dans les domaines du traitement de données, du big data, de l’intelligence artificielle, de l’image et des calculs scientifiques. Nul besoin de compétences particulières pour développer son application. La solution Scaledynamics découpe automatiquement le code en fragments et permet de les exécuter sur 1 à 1 million de processeurs afin de fournir une puissance de traitement hors norme. Fondée en mars 2018, l’entreprise compte déjà 5 personnes, dispose d’un prototype déployable sur les clouds publics ou privés et qualifie en ce moment son offre sur différents cas d’usage.

 

Depuis son lancement en 1999, le Concours national d’aide à la Création d’entreprises innovantes a récompensé 91 porteurs de projet de création accompagnés par Rennes Atalante devenue Le Poool depuis le 20 juin 2018.

www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

ContactSylvain Coquet - Tél : 02 99 12 73 82
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire
*

*


*

* champ obligatoire

le Poool
blog Rennes Atalante La french tech