Cinq lauréats rennais récompensés au Concours national de création d’entreprises 2016Cinq lauréats rennais récompensés au Concours national de création d’entreprises 2016

Distinction nationale

Cinq lauréats rennais récompensés au Concours national de création d’entreprises 2016

mardi 12 juillet 2016

Les lauréats rennais réunis lors de la remise des prix dans les jardins du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche : (de g. à d.) Jonathan et Clément Galic, co-fondateurs d’UnseenLabs, Gilles Rabin, conseiller en charge de l’innovation et de la politique spatiale au secrétariat d’Etat de l’enseignement supérieur et de la recherche, Wilfried Ablain, co-fondateur de Microbs, Jérémy Cramer, dirigeant de Cherry Biotech, Alain Durand, dirigeant de ContentArmor, Johan Develon, dirigeant de Microbs, et Bruno Mottet, dirigeant de Sweetch Energy.(©Rennes Atalante)

Le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche vient de récompenser, dans le cadre de la 18e édition du concours national i-Lab, 5 créateurs de start-up rennaises : Cherry Biotech, ContentArmor, Microbs, Sweetch Energy et UnseenLabs, qui décroche aussi l’un des 5 Grand Prix.

Le montant total des dotations allouées à ces cinq entreprises s’élève à 1 175 000 euros. Toutes sont accompagnées par Rennes Atalante dans le cadre de l’incubateur régional Emergys, à l’exception de Sweetch Energy, récemment installée sur Rennes. Cette année, le concours i-Lab a récompensé 56 lauréats et 5 Grands Prix qui ont reçu leur distinction le 6 juillet dernier dans les jardins du ministère.

Un effet de levier pour les cinq lauréats rennais

Avec ses 5 lauréats, tous rennais, la Bretagne se place ainsi en 4e position, derrière l’Ile-de-France (25 lauréats), la région Auvergne-Rhône-Alpes (9 lauréats : 2 Auvergne, 7 Rhône-Alpes) et le Languedoc Roussillon - Midi-Pyrénées (8 lauréats : 5 Languedoc Roussillon, 3 Midi-Pyrénées). Un classement bien sûr impacté par l’avènement des nouvelles grandes régions, sans quoi la Bretagne se hisserait à la 3e place exæquo avec Languedoc Roussillon.

Les dotations obtenues par les cinq lauréats rennais s’échelonnent de 150 k€ à 325 k€ ; elles ont comme objectif de générer un véritable effet de levier pour de futures levées de fonds et pour permettre de consolider les innovations et d’assumer les dépenses commerciales et marketing nécessaires au développement de ces entreprises. La position de lauréat et la notoriété du concours national sont aussi un gage de la crédibilité des projets et des équipes porteuses auprès de partenaires extérieurs.

Unseenlabs, créée en juin 2015 par deux frères Clément et Jonathan Galic, a pour objectif de constituer et d’exploiter en orbite une flotte de nano-satellites d’observation de la terre pour récolter et commercialiser des données issues de mesures du rayonnement radiofréquence en provenance du sol. Elle développe ainsi l’instrument de mesure porté par chaque satellite dont les données produites sont l’équivalent de photographies de la terre mais dans le spectre électromagnétique non-visible. Il s’agit pour l’entreprise de proposer des services innovants de renseignement d’origine électromagnétique à destination de clients civils et militaires internationaux. Unseenlabs se voit également attribuer l’un des 5 Grands Prix qui sont décernés à des projets s’inscrivant dans l’un des 10 défis sociétaux définis par l’agenda stratégique « France Europe 2020 ».

Microbs, dirigée par Johan Develon et Wilfried Ablain, conçoit des solutions techniques ultra-rapides permettant aux industriels des secteurs agroalimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques, d’évaluer la qualité microbiologique de leurs produits. Créée en septembre 2015, l’entreprise s’est installée au Biopôle, sur Rennes Atalante Champeaux.

ContentArmor dirigée par Alain Durand, développe des solutions de tatouage de contenus vidéo (watermarking) permettant d’identifier les sources de piratage lors des différentes étapes de création, de distribution et de monétisation de ces contenus. L’entreprise a été créée en février 2016.

Cherry Biotech, créée à Rennes en mars 2014 et dirigée par Jéremy Creamer, développe des produits dans le secteur de l’instrumentation scientifique et du dispositif médical. Appelés HOC (Human-On-Chip), ils mettent en œuvre la technologie de la microfluidique et la culture de cellules vivantes pour reproduire le fonctionnement d’organes humains comme le poumon, le cœur, le foie… Ils fournissent une solution nouvelle, notamment dans l’arsenal des systèmes utilisés pour tester les nouveaux médicaments et actifs pour la cosmétique ; ils sont aussi une alternative aux essais réalisés sur animaux.

Sweetch Energy, dirigée par Bruno Mottet, développe une nouvelle technologie destinée à produire de l’énergie par gradient de salinité. Elle doit permettre de baisser significativement les coûts du dessalement, mais également de produire une énergie renouvelable en continu. Créée à Lorient en avril 2015, l’entreprise est en cours d’installation sur Rennes. Elle est également lauréate du Concours mondial de l’innovation.

Depuis son lancement en 1999, le Concours national d’aide à la Création d’entreprises innovantes a récompensé 83 porteurs de projet de création accompagnés par Rennes Atalante.

www.enseignementsup-recherche.gouv.fr
ContactSylvain Coquet - Tél : 02 99 12 73 82
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire
*

*


*

* champ obligatoire

le Poool
blog Rennes Atalante La french tech