Embellie de l’emploi pour Rennes Atalante : 710 emplois nets créés en 2015 par les entreprisesEmbellie de l’emploi pour Rennes Atalante : 710 emplois nets créés en 2015 par les entreprises

Les West Web Awards récompensent 12 talents du digital breton

Des bactéries marines transformées en plastique à l'Ecole de chimie de Rennes

17ème édition de Start West

Synergiz et Exhalia introduisent des hologrammes olfactifs aux expériences de réalité virtuelle

Secure-IC, lauréate des Oscars d'Ille-et-Vilaine

6 start-up vont intégrer le Village by CA Ille-et-Vilaine

Energiency lève 2,7 M€ pour accélérer l’intelligence énergétique dans l’industrie

One Wave, toutes vos cartes rassemblées en une seule

Beyond your Motion lance son capteur d’auto-rééducation 

Ubiscale commercialise une solution ultra basse consommation pour la géolocalisation des objets connectés

MyPharmacieBox innove avec ses armoires et trousses de premiers secours « connectées » 

Famileo, lauréate du concours La France s’engage 

Matinale des créateurs et Forum de Rennes Atalante : Venez rencontrer les nouvelles start-up !

Logoden Participations a investi 900 000€ dans les start-up du territoire

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique a labellisé 46 projets en 2016

ID2Santé accompagne les PME du secteur de la santé dans leur internationalisation 

L’école d’ingénieurs Epita s’implante à Rennes

Les universités rennaises génèrent 600 M d’€ de retombées économiques

Deux lycées de Saint-Malo s’associent pour ouvrir un BTS biotechnologies 

Rennes Métropole lance un appel à projets sur la créativité croisée

 Femmes entrepreneures, candidatez à MV Cube avant le 17 mars ! 

Dôme lance une plateforme de communication pour les aidants à domicile 

Welcome by Bpifrance : un mouvement d’entrepreneurs pour les entrepreneurs !

Etudiants et jeunes entrepreneurs, candidatez au prix Moovjee jusqu’au 22 février !

Appel à projets « L’innovation collaborative au croisement des filières », candidatez avant le 17 mars ! 

Visionnez le podcast de la Matinale sur les nouveaux modes de recrutement

Devenez partenaires des actions de Rennes Atalante en 2017 ! 

Accéder aux archives
Bilan emploi

Embellie de l’emploi pour Rennes Atalante : 710 emplois nets créés en 2015 par les entreprises

jeudi 4 février 2016

(De gauche à droite) Matthieu Mallédant, président et fondateur de Télécom Santé, Manuel Roussel, co-gérant d'Idra Environnement - groupe Artesa, Claude Labit, président de Rennes Atalante, Yohann Delahaye, directeur général de Médiaveille, et Corinne Bourdet, directrice de Rennes Atalante.

Rennes Atalante a dressé le bilan de son enquête Emploi 2015 réalisée auprès des entreprises de la technopole en octobre 2015.

Elle a interrogé 347 entreprises de technologie qui sont soit implantées sur les sites labellisés Rennes Atalante, soit adhérentes à l'association et localisées hors sites.
Entre octobre 2014 et octobre 2015, les entreprises de Rennes Atalante ont créé 1 105 emplois (907 en 2014). Pendant la même période, 395 emplois ont été supprimés (475 en 2014). Les entreprises  de Rennes Atalante ont ainsi généré un solde positif de 710 emplois nouveaux en 2015 (432 en 2014), soit une croissance de l’emploi de 4,04 % (2,45 % en 2014).

10 entreprises ont cessé leur activité, supprimant 175 emplois (dont Renesas et Alcatel-Lucent).

L’enquête recense, au final, 337 entreprises (320 en 2014) qui employaient 18 277 personnes à fin octobre 2015.

Cette enquête de Rennes Atalante, réalisée chaque année sur la même période, est le reflet de l’évolution de l’emploi dans les entreprises de technologie situées en Ille-et-Vilaine, qui emploient majoritairement des ingénieurs et des cadres.

Au-delà de cette enquête sur un échantillon d’entreprises, multi-thématiques, multi-sites et exclusivement tournée vers les entreprises de technologies innovantes, La French Tech Rennes St Malo présentera prochainement un bilan exhaustif de créations d'emplois sur le territoire dans la filière du numérique tous secteurs d'activité confondus.

Evolution de l’emploi dans les entreprises

49 % des entreprises interrogées ont un effectif en croissance (48 % en 2014),
31 % ont un effectif stable (33 % en 2014),
20 % ont un effectif en baisse (19 % en 2014).

Sièges sociaux ou établissements

71 % des entreprises enquêtées ont leur siège social sur le département d’Ille-et-Vilaine. Leur effectif moyen est de 26 salariés. Elles représentent 36 % des emplois.

29 % d’entre elles sont des établissements secondaires dont le siège est situé ailleurs en France ou à l’étranger. Leur effectif moyen est de 117 salariés. Elles représentent 64 % des emplois.

Taille des entreprises

L’effectif moyen des entreprises est de 53 salariés. 42 entreprises emploient plus de 100 personnes. 19 d’entre elles ont plus de 250 salariés dont 7 plus de 500.

Les employeurs les plus importants par leur taille sont le groupe Orange, dont les filiales Orange Business Services, Orange Innovation Marketing Technologies et Orange Application for business, mais aussi Capgemini, Delta Dore, Sopra Steria, Technicolor, SII et Thales Microelectronics.

  • Les start-up et les ETI dynamisent le marché de l'emploi de la technopole

Alors que le taux de croissance français dépasse à peine les 1 % en 2015, on constate que les start-up et les ETI enquêtées par Rennes Atalante (29 % des emplois) affichent + 8,4 % de taux de croissance d'emplois. Les établissements d'entreprises, quant à eux, ont vu leurs effectifs croître de 1,6 %.

Ces 224 entreprises ont généré un solde de 477 emplois nouveaux, soit 67 % du nombre total d'emplois créés.

12 PME ont recruté plus de 10 personnes sur l'année. Il s’agit de Delta Dore, BA Systèmes, Kerlink, Dolmen Technologies, Klaxoon, Neo-Soft, Mediaveille, OET, Enensys Technologies, Biotrial, Syrlinks et Bretagne Télécom. Klaxoon, filiale de Regards, créée en juin 2015, a atteint très vite les 25 salariés. Dolmen Technologies, Mediaveille, Kerlink et Enensys Technologies ont, quant à elles, dépassé les 60 % de croissance de leurs effectifs.

Les sciences du vivant ne sont pas en reste !

Hors numérique, les start-up des secteurs agro, environnement, biotech et santé montrent un bon dynamisme. Si les effectifs restent modestes, ces jeunes pousses continuent de grandir en affichant des taux de croissance de plus de 20 % pour bon nombre d’entre elles : Amarok Biotechnologies à Saint-Malo, NG Biotech, Oméga Cat Systems, Thérenva, Mensia, Diafir, Salipouss… en région rennaise.

Cherry Biotech, créée en septembre 2014, a un effectif en progression de 75 % en passant de 4 à 7 salariés. Parmi les entreprises plus matures, Eichrom, laboratoire dans le secteur de la chimie-environnement, et BA Healthcare, filiale de BA Systèmes, dans le domaine de la robotique médicale, ont vu croître leurs effectifs de 25 %.

Triskem, entreprise très internationale spécialiste de la radioprotection, a recruté 3 nouveaux collaborateurs pour atteindre 11 salariés. Elle a emménagé fin 2015 dans son nouveau siège social et son laboratoire à Bruz où de nouveaux recrutements sont prévus.

2015 a aussi vu naître plusieurs entreprises prometteuses de créations d’emplois dans ces secteurs : Microbs, Skwazel, Epiderm.co, Alliance Bio Expertise, sur Rennes, Idra Bio & Littoral et Sipéna sur Saint-Malo.

Cette dynamique participe à positionner, pour la troisième année consécutive, la Bretagne à la 3e place du palmarès des régions françaises les plus dynamiques en biotech, surmontant cette année les super-régions issues de la réforme territoriale. 

  • Le numérique, secteur de poids pour la technopole en nette croissance

Avec 246 entreprises employant plus de 15 541 personnes, le numérique est la filière la plus représentée sur la technopole Rennes Atalante (72 % des entreprises et 85 % des emplois). Elles ont créé 927 emplois localement et supprimé 340, générant 587 emplois supplémentaires ; ce qui représente un taux de croissance de 3,9 %.

Les ESN dynamisées par la reprise économique

Après deux années difficiles, les ESN voient leur carnet de commandes repartir à la hausse. Les 51 ESN recensées dans l’enquête Emploi 2015 de Rennes Atalante ont généré un solde net de 235 emplois nouveaux (contre 13 en 2014 et 131 en 2013). Elles emploient plus de 5 500 personnes à fin octobre 2015, soit près de 36 % des emplois du secteur numérique de l’enquête. Elles représentent la part d’effectifs la plus forte du secteur ; arrivent en 2ème position les opérateurs de télécoms et de réseaux avec 19 % de l’emploi, les entreprises d’électronique avec 15 % et les éditeurs de logiciels 11,5 %.

Belle croissance pour les start-up et les PME du numérique

Quant aux 174 PME et start-up numériques, elles représentent 5 073 emplois et 31 % des emplois du secteur. Avec 390 emplois supplémentaires générés, elles contribuent fortement à la croissance de ce secteur et à 55 % du solde net total.

Des annonces de recrutements en grands nombres

Depuis septembre 2015, il n’y a pas une semaine sans annonces de campagne de recrutements en nombre. Les ESN reprennent leur programme d’embauches sur des bases que l’on n’avait plus vues depuis 2011. GFI Informatique en annonce 225 dans l’ouest, Alten 210, Sopra Steria 100, Infotel 70 ; Adventiel, ASI, Celad, Neticoa, Neo-Soft, Sodifrance, SII, Softeam Cadextan ou encore Zenika annoncent aussi des recrutements sur Rennes. Au nord de Rennes, Thales Microelectronics va recuter 100 collaborateurs cette année. De nombreuses start-up et PME étoffent également leurs équipes, comme Niji, RégionsJob, Mediaveille, Telsi, Concept Image, Regards, Kelbillet, Dolmen Technologies, Kereval, Amossys, Mobility Tech Green, OVH... 

  • Rennes et Saint-Malo attirent toujours plus d’entrepreneurs venant d’ailleurs

Avec plus d’une quinzaine d’entreprises implantées dans l’écosystème de la technopole, Rennes et Saint-Malo continuent à attirer des entreprises venues d’ailleurs.

En 2015, Rennes Métropole a accueilli de nombreuses nouvelles start-up et entreprises de technologies sur son territoire : Dropbird (place de marché consacrée aux commerces locaux) de Plouzané (29), trois venant de Paris, Epiderm.co (solution de télémédecine pour obtenir l'avis médical d'un dermatologue en ligne en 48h), ID.apps (développement d’applications dans un environnement multiplateformes - filiale de l’ESN Alten), Orfeo (éditeur de logiciels pour le monde du spectacle vivant), Salipouss (production de plantes halophytes pour la fourniture de nouvelles matières végétales pour la cosmétique) de Fouesnant (29), Voxygen (solutions de synthèse vocale, de reconnaissance vocale et d’identification de locuteur) de Lannion (22),

Par ailleurs, trois entreprises de services numériques et de conseil en haute technologie ont choisi Rennes pour se développer. TMC Science & Technology, basé aux Pays-Bas, a sélectionné Rennes pour créer sa première filiale française, TMC France Ouest. Le groupe parisien Netapsys et le Nantais Conserto y ont chacun ouvert leur 5è agence française. L’institut d’études spécialisées dans les marchés télécoms, internet et médias, Idate, dont le siège est à Montpellier, s’est quant à lui rapproché de l’IRT b-com, et Cisco s’est associé au Pôle d’excellence Cyber, basé à Rennes. L’école lilloise 3Axes Institut a choisi Rennes Atalante Beaulieu pour évoluer au cœur du numérique rennais.

Saint-Malo tire particulièrement bien son épingle du jeu avec l’implantation de 3 sociétés originaires de Paris et du Luxembourg parmi les 7 nouvelles start-up qui se sont installées dans sa toute nouvelle pépinière l’Odyssée, inaugurée en septembre sur Atalante Saint-Malo. Il s’agit de Dulo (conception systémique de maisons individuelles d'une nouvelle génération et Natéis (intégration et infogérance de solutions réseau et sécurité) venant toutes les deux de Paris, et d’o2o Studio (fabrication d’images animées et d’effets spéciaux) arrivant de Strasbourg.

Les entreprises viennent s’installer en Ille-et-Vilaine car elles y trouvent un écosystème complet, riche de nombreuses écoles supérieures, de laboratoires, de grands groupes, d’ESN, de PME agiles et de start-up très innovantes. Elles arrivent à y recruter des profils bien formés dans leur domaine de compétences.

Toutes ces implantations viennent renforcer le tissu d’entreprises de technologie et le rendre toujours plus attractif pour capter de nouveaux talents motivés pour rejoindre les équipes de start-up et de PME. Elles s’ajoutent à la forte dynamique de création de start-up de ces dernières années ; un vrai booster de l’emploi pour le territoire Rennes-Saint-Malo !

Téléchargez le communiqué de presse

Contact : Véronique Dubois / Raphaëlle Lebreton - Tél. 02 99 12 73 75
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire
*

*


*

* champ obligatoire