Ionwatt devient Kemwatt et lève 1,2 M€ de fonds supplémentairesIonwatt devient Kemwatt et lève 1,2 M€ de fonds supplémentaires

Candidatez au prochain comité StartMeUp du 22 juin !

Tibot Technologies lève 900 k€ pour accélérer sa croissance à l’international

Hogo lance la S3Box, une station de décontamination informatique qui tient dans la main

Wizama invente la première console de jeux de société

Dilepix veut s’imposer sur le marché de l’agriculture de précision

Akerva ouvre un centre de cyberdéfense à Rennes

L’Institut Supérieur de Design débarque à Saint-Malo à la rentrée 2018

Kemwatt remporte le Concours Mondial de l’Innovation (CMI)

Une nouvelle filière Chimie & Numérique proposée à l’Ecole de Chimie de Rennes

HTL Biotechnology veut conquérir les marchés asiatique et nord-américain

Le Groupe Kalicea rachète MyJob.Company

Artesa, anciennement Idra Environnement, lève 1 million d’euros pour créer de nouvelles plates-formes de dépollution des chantiers en France

Goëmar acquiert un nouveau terrain de 20 000 m2 sur Atalante Saint-Malo

Nanocode Labs lance la version commerciale d’easylience©

 Eichrom rejoint Eurofins le leader international de la bio-analyse

InPixal et Flex Sense remportent le concours pour sécuriser le barrage de la Rance avec EDF

Start West 2018 : Wizama, Meyko, Ideate Medical, Hera-Mi et E-Cobot récompensées

Aladom et RégionsJob s’associent dans le cadre du rachat de jemepropose.fr

Un job pour mon conjoint

Une nouvelle licence professionnelle dans le domaine de l’extraction de biomolécules à l'IUT de Rennes

Lancement de la 6e édition du concours Crisalide Numérique

Visionnez le podcast de la Matinale sur la transformation numérique des entreprises

Accéder aux archives
Stockage d’énergie

Ionwatt devient Kemwatt et lève 1,2 M€ de fonds supplémentaires

mardi 16 février 2016

L'équipe technique de Kemwatt prépare les premiers prototypes de batteries industrielles pour le stockage des énergies renouvelables. (© Kemwatt)

La start-up IonWatt qui développe une technologie innovante de batteries pour stocker l’électricité et faciliter la gestion du réseau électrique, change de nom pour devenir Kemwatt et annonce une levée de fonds d’1,2 millions d’euros afin d’accélérer son développement.

Ce financement supplémentaire est apporté par ses actionnaires de référence : les deux fonds d’amorçage Emertec 5 et Go Capital Amorçage, la Satt Ouest Valorisation, l’investisseur privé Pierre-Yves Divet, et les fondateurs (le dirigeant François Huber, et deux scientifiques de l’ISCR, Institut des sciences chimiques de Rennes, Florence Geneste et Didier Floner).

Grâce à cette hausse de capital, l’entreprise pourra poursuivre les étapes de prototypage industriel de sa technologie (batterie à électrolytes circulants), tester dès la fin de cette année ses premières batteries performantes de plusieurs kWh/kW et approfondir ses démarches commerciales auprès de ses potentiels clients. La société suscite d’ailleurs déjà l’intérêt de nombreux acteurs du monde de l’énergie et des réseaux au niveau mondial.

La technologie de rupture conçue, développée, fabriquée et commercialisée par Kemwatt est issue de travaux de recherche de l’ISCR (unité mixte du CNRS et de l’Université de Rennes 1) et est protégée par plusieurs familles de brevets. La société a été récompensée à plusieurs reprises par des prix et des aides publiques et bénéficie également de l’accompagnement de Rennes Métropole qui lui a récemment apporté une aide de 39 142 euros pour ses investissements.

Créée en 2014 et installée dans les locaux du Pôle d’ingénierie chimique de Rennes, Kemwatt est composée d’une équipe de neuf personnes et prévoit la création de dix emplois d’ici à trois ans.

www.kemwatt.com
ContactFrançois Huber - Tél : 06 34 48 29 76
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire
*

*


*

* champ obligatoire