Nanocode Labs lance la version commerciale d’easylience©Nanocode Labs lance la version commerciale d’easylience©

L’Agora, miroir de l’écosystème

Le Biz Connection Day revient pour activer le business numérique !

RegionsJob complète son offre grâce au rachat de Jobijoba

L’Agence Spatiale Européenne labellise son 19e réseau d’incubateurs dans le Nord et l’Ouest de la France

Acklio lance son nouveau kit de connectivité de secours clé en main

Le pôle « Defense et Space » d’Airbus débarque à Rennes

Mobility Tech Green : en route vers l’international

7 lauréats rennais récompensés au sélectif concours national de création d'entreprises

Farasha Labs prévoit 14 emplois pour produire sa montre connectée

L’université de Rennes 1 teste le parking intelligent pour EIT Digital

Mensia Technologies lève 1,3 M d’€ pour séduire les Etats-Unis

CAILabs double ses effectifs en un an

Initiative Rennes récompense Dilepix, Enancio et Blueback

Mais au fait, pourquoi « Le Poool » ?

Le Poool, nouvelle ambition pour le territoire !

Un consortium d’entreprises et d’universitaires développe un banc de test de conformité radio logicielle pour la Direction Générale de l’Armement.

Famileo décroche le Pass French Tech et conforte son développement

Enensys Technologies entre en bourse et lève 16,97 millions d’euros

Etude de l'Audiar sur l'internationalisation de l'économie rennaise

PME tour 2018 du pôle Images & Réseaux

Akerva ouvre un centre de cyberdéfense à Rennes

Hogo lance la S3Box, une station de décontamination informatique qui tient dans la main

Ekolis lève un million d’euros pour développer l’informatique embarquée des semi-remorques

Wizama invente la première console de jeux de société

Tibot Technologies lève 900 k€ pour accélérer sa croissance à l’international

Dilepix veut s’imposer sur le marché de l’agriculture de précision

Second tour de table de 42,8 millions d’euros pour Klaxoon

#EXPERIMENTATION - Le CHU lance un appel à proposition de solutions

WeNow équipe 500 véhicules du groupe de BTP Charier

B<>com concrétise son premier transfert de technologie avec Green Hill Studio

L’application Follow suit les patients dès la salle d’attente

Demeta, l’Université de Rennes 1 et le CNRS inaugurent leur laboratoire commun GreenCare

L’Institut Supérieur de Design débarque à Saint-Malo à la rentrée 2018

Agriloops et Amprolys Lab, lauréates de Crisalide éco-activités 2018

Cimtech partenaire de 2 start-up lauréates du concours Lépine 2018

La fondation Rennes 1 récompense l’équipe Sesame pour ses recherches sur les maladies neurodégénératives

Google a ouvert son 1er espace numérique à Rennes

Olivier Le Strat, nouveau président des 7 Technopoles Bretagne

L’ESC Rennes met en place son comité scientifique international

Université de Rennes 1 : 3 classements internationaux confirment la qualité des activités de recherche et d’innovation

Visionnez le replay de la Matinale sur "Les technologies au service de l'énergie"

Accéder aux archives
Gestion de crise

Nanocode Labs lance la version commerciale d’easylience©

vendredi 20 avril 2018

(©Nanocode Labs)

Après une phase de test très concluante, Nanocode Labs propose la version commerciale de sa solution collaborative de prévention, d’alerte et de conduite de crise.

Avec un outil innovant, évolutif et entièrement sécurisé baptisé Easylience, cette start-up rennaise est la première à digitaliser entièrement la gestion des situations sensibles, depuis le simple incident jusqu’aux crises les plus graves.

Aucune organisation issue du privé ou du public ne peut aujourd’hui faire l’impasse sur la maîtrise des imprévus dans un monde où les menaces réelles ou virtuelles sont violentes, brutales et protéiformes. Thierry de Ravel, fondateur et dirigeant de Nanocode Labs l’a bien compris. Cet expert en informatique et en gestion de crise, a imaginé et conçu avec son équipe la suite logicielle Easylience – contraction de easy et de résilience – une solution globale et 100% digitale de gestion des incidents et des crises.

« Les entreprises et les collectivités sont souvent insuffisamment préparées face à des situations inédites. Or, elles doivent être en capacité de réagir rapidement et de manière coordonnée lors de situations exceptionnelles. Face à des événements significatifs d’ordre climatiques, sanitaires, réseaux d’énergie… et avant qu’ils ne se transforment en crise avec médiatisation et impact, il s’agit, en premier lieu, d’assurer la sécurité ainsi que le maintien d’une activité minimum » explique Thierry de Ravel. L’actualité récente semble lui donner raison : panne électrique sur les transports ferroviaires en 2017, cyberattaque chez un grand de la construction en 2017, tempête Eleanor en 2018, explosion dans une usine de traitement d’huile en 2018 ou épisode neigeux en 2018.

« Les entreprises et les collectivités opèrent de façon pragmatique et instinctive pour gérer les imprévus, mais utilisent trop souvent des logiciels bureautiques pour héberger leurs procédures et collaborer, et des outils de communication issus du marketing pour diffuser les alertes. Le dispositif de gestion d’urgence et de crise est « éclaté » entre plusieurs applications ce qui nuit à la cohérence de la réponse, rend difficile l’appropriation par des utilisateurs occasionnels et génère des surcoûts liés à la maintenance et l’exploitation. Enfin, les données sensibles sont peu ou pas sécurisées et difficiles à tracer. Or, la réglementation française et européenne, notamment dans le domaine de la protection des données avec le RGPD, est devenue très stricte. » confie Thierry de Ravel.

Une vingtaine de collectivités et de grands groupes déjà séduits

Easylience va plus loin que la plupart des outils actuels qui se focalisent majoritairement sur la remontée des alertes ou sur la diffusion d’alertes de masse. La suite logicielle propose une couverture totale de la gestion des incidents et des crises avec notamment la déclaration géolocalisée des incidents, l’assistance au déclenchement des premières mesures d’urgence et la mobilisation des membres des cellules de crise pour déployer les plans de continuité des activités pour les entreprises ou Plan Communal de Sauvegarde pour les collectivités. En outre, des fonctions dédiées à l’analyse post-crise permettent d’améliorer les dispositifs. Enfin, lorsque l’accès au réseau est difficile (zone à faible densité de la population, sous-sol, bunker …), Easylience peut fonctionner en mode hors ligne sur un smartphone ou une tablette.

Easylience permet ainsi d’optimiser les coûts de préparation, réduire le coût de traitement des incidents et des crises, simplifier la communication, améliorer son image, favoriser la culture du risque et le travail collaboratif, et protéger les habitants et collaborateurs.

Aujourd’hui, Nanocode Labs coopère avec une vingtaine d’entreprises nationales et internationales (Easylience existe en version anglaise) ainsi que des collectivités conscientes de leurs besoins dans ce domaine et séduites par cette plateforme innovante.

La gestion des incidents et des crises 2.0 est désormais possible !

www.nanocode-labs.com/
ContactThierry de Ravel - Tél : 06 64 38 12 34
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire
*

*


*

* champ obligatoire

le Poool
blog Rennes Atalante La french tech