Qualap propose des applications tactiles pour mieux connaître ses clients et prospectsQualap propose des applications tactiles pour mieux connaître ses clients et prospects

Edition d'applications

Qualap propose des applications tactiles pour mieux connaître ses clients et prospects

jeudi 10 avril 2014
Qualap

Nadine Lemarié et Guillaume Beaussé, les deux associés de Qualap, ont créé des applications digitales pour collecter des données et les avis de clients ou de visiteurs (© François Philippon).

La société Qualap, créée en décembre 2013, a développé une solution numérique pour collecter des données de prospects ou de clients via des bornes tactiles.

L’équipe propose des applications ludiques et personnalisables qui incitent ces derniers à participer à un jeu, à répondre à des études de marché ou des questionnaires d'évaluation de produits ou services. Cette solution permet de récupérer des données qualitatives et très ciblées et d'animer des points d'accueil. Elle a pour objectif de mettre fin à la pratique plus désuète de collecte sur papier. 

Elle s’adresse notamment aux entreprises présentes sur des salons, aux commerçants, mais aussi aux établissements accueillant du public.

Les créateurs de l’entreprise, Nadine Lemarié et Guillaume Beaussé, ont croisé leurs compétences en marketing et en ingénierie informatique. Ils envisagent de recruter un développeur dans les six mois, puis un  deuxième en 2015. « Notre volonté est de fournir un service global aux marketeurs, aux communicants et aux commerçants qui peuvent par la suite utiliser nos solutions de marketing direct sur leurs cibles via SMS ou e-mailing », déclarent les deux associés. Leurs perspectives de développement sont locales dans un premier temps, mais ont vocation à être étendues au territoire national. Les dirigeants bénéficient d'un accompagnement personnalisé de Rennes Atalante.

www.qualap.com
ContactNadine Lemarié - Tél : 06 78 75 37 20
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire
*

*


*

* champ obligatoire

le Poool
blog Rennes Atalante La french tech