Quand les grands groupes pitchent devant les start-upQuand les grands groupes pitchent devant les start-up

Quand les grands groupes pitchent devant les start-up

StartMeUp 2018 recherche ses partenaires : candidatez avant le 23 novembre !

Logpickr améliore la performance des entreprises  

Safran Electronic et Défense : les objectifs de croissance décollent grâce aux moteurs civils

Smartviser lève 1.2 million d’euros pour renforcer son développement commercial à l’international

Advalo réalise une levée de fonds de 5 millions d’euros

Télécom Santé annonce le rachat de My Hospi Friends, le réseau social des patients hospitalisés

Algo Paint lève 800 000 euros pour doper les ventes de sa peinture à base d’algues bretonnes

Néo-Soft poursuit son développement avec le rachat des sociétés AFG et ProxIT

Le Groupe Lacroix crée son laboratoire d’innovation à Rennes

IT Link prévoit l'embauche de 40 collaborateurs à Rennes pour soutenir sa croissance.

Médiaveille annonce la reprise d’Avanci

Blockchain et robots à l’affiche de La Digital Tech Conference #3

Le groupe Ouest-France lance un second appel à projet pour son accélérateur OFF7

Une copie virtuelle de Rennes pour expérimenter des projets urbains

Kerlink remporte le prix Deloitte/In Extenso Technology Fast 50

Lamark récompensée lors de la remise des prix Crisalide numérique

L’Executive MBA de Rennes School of Business se classe parmi les 100 meilleurs mondiaux

Lancement du Challenge pour l'Accélération Digitale de l'Ouest

Une nouvelle formation certifiante en cybersécurité unique en France

4ème édition de la Corrida Cessonnaise : inscrivez-vous !

 Les French Tech bretonnes sur le salon nautique de Paris

Ide@l lauréat de l’appel à projets « Nouveaux cursus à l’université »

Le LabCom « Litis » à Rennes labellisé par l’ANR

Crisalide Eco-activités, déposez vos dossiers jusqu'au 19 février 2018

Visionnez le podcast de la Matinale "Entreprises, comment gérer votre e-réputation ?"

Accéder aux archives
Business

Quand les grands groupes pitchent devant les start-up

mercredi 8 novembre 2017

(©Monsieur Media)

La 3ème édition du Biz Connection Day a rassemblé des représentants de 13 grands comptes, qui ont pu présenter leurs besoins devant un parterre de start-up. S’en sont suivis des rendez-vous, qui débouchent régulièrement sur des collaborations.

« Ma participation l’année dernière m’a permis de signer un contrat avec Airbus ! ». C’est ainsi que témoignait un créateur d’entreprise, ayant assisté au Biz Connection Day en 2016. Une façon de conforter Rennes Atalante, organisateur de l’évènement, dans l’intérêt de celui-ci, alors qu’il en est à sa 3ème édition. Cette année encore, 13 grands groupes se sont présentés lors d’une matinée devant de nombreuses start-up et jeunes PME. Le point commun de ces grandes sociétés ? Elles sont convaincues que ces jeunes pousses peuvent leur apporter beaucoup en matière d’innovation. Cette année pourtant, une place spéciale a été laissée à des acteurs régionaux, comme Ouest-France ou Triballat.

Découvrez la vidéo !

             Visionnez les photos :

Dans un renversement de situation, ce sont les grands comptes qui se sont cette fois présentés devant les start-up. Pendant une matinée, ils ont en effet eu 10 minutes pour exposer le fonctionnement de leur entreprise, et surtout leurs besoins en matière d’innovation numérique. Tous, ou presque, ont pu témoigner de leurs recherches de solutions en matière de traitement des datas. Nombre de sociétés disposent de masses d’information, sans savoir exactement comment les exploiter. Triballat, qui cherche ainsi à développer sa communication, souhaite une approche data marketing. Un défi que cherche aussi à relever Siemens, dans le domaine du bâtiment connecté, le Groupe Roullier se plaçant sur le Big Data.

Yann Le Loarer de @Siemens_France : le bâtiment est en pleine mutation, il va devenir intelligent avec beaucoup de datas #BizConnectionDay pic.twitter.com/6wDujX68zc

— Rennes Atalante (@RennesAtalante) 6 octobre 2017

Les expressions de besoins se sont également faites de manière plus spécifique, en fonction des secteurs d’activités. Dans celui de la santé, le SIB Santé a ainsi mis en avant ses problématiques en matière de géolocalisation des médecins, patients ou matériel au sein d’un hôpital. Un aspect qui rejoint celui du CHU de Rennes, qui doit faciliter la venue des patients mais aussi leur parcours dans le bâtiment. L’objectif fixé par le Ministère de la Santé étant de passer à 70% d’ambulatoire, c’est à dire de personnes opérées ne restant pas dormir dans l’hôpital. Des questions de mobilité qu’on retrouve plus logiquement chez la SNCF. L’entreprise historique du ferroviaire ne se limite (cependant) plus à son activité de départ et souhaite, via ses filiales, toucher à tout ce qui concerne la mobilité.

.@DomCalais de @GroupeSNCF, des besoins sur : tout ce qui touche à la mobilité et la logistique transport. #BizConnectionday pic.twitter.com/jJTwHIZ759

— Rennes Atalante (@RennesAtalante) 6 octobre 2017

A l’opposé de ces problématiques métiers, certains grands groupes se sont montrés ouverts à toutes sortes d’opportunités. Naval Group (anciennement DCNS) s’est ainsi déclaré ouvert à toutes les innovations venues de l’extérieur. Les collaborations ne nécessitant pas toujours une habilitation, bien que concernant le secteur de l’armement. Il en va de même pour le Centre Alma, qui peut tester des applications susceptibles de faciliter la vie de ses clients, mais aussi pour Siemens, qui cherche des applications pour de grandes plateformes. De quoi laisser le champ ouvert à de nombreuses expérimentations.

Yann Le Loarer, besoin sur : les applications pour de grandes plateformes, grâce à des partenariats avec des #startup #BizConnectionDay

— Rennes Atalante (@RennesAtalante) 6 octobre 2017

Dernier volet, les entreprises dont le secteur subit de fortes transformations. C’est le cas du PMU, qui se définit désormais comment une société de divertissement. Elle souhaite ainsi se développer notamment sur les expériences sociales, les lieux de ventes, ainsi que le live immersif. Ce dernier pourrait permettre de vivre une course en direct à la place du jockey. Pour Ouest-France, il s’agit de réorienter les habitudes pour faire payer l’information en ligne et fidéliser le lectorat. Un sacré défi. Un autre s’ouvre pour Néovia, qui cherche à améliorer le quotidien des agriculteurs, grâce à la technologie, mais aussi celui des possesseurs d’animaux de compagnie.

@_PMU parle de pari sur les Courses de Drones au #BizConnectionDay . Je suis hype ! Je serai client pour sûr ;)

— FERVEL Pierre (@FERVELPierre) 6 octobre 2017

La pause du midi a été l’occasion d’échanges entre les participants. Des moments privilégiés, certaines PME se découvrant des terrains de collaborations, de même que les grands groupes ! L’après-midi était consacrée aux rendez-vous, à effectuer en 10 minutes montre en main, ou plus exactement clochette en main. Des échanges qui ont visiblement été fructueux, comme en témoignent les avis recueillis à la sortie. Il reste cependant à concrétiser ces prises de contacts dans les prochains mois, avant de les transformer en collaboration, souscription de contrat, voire montée au capital. Des aspects restant confidentiels et sur lesquels les entreprises communiquent rarement, sauf à rappeler que leurs clients ont été rencontrés une après-midi d’octobre dans les locaux de Technicolor.

Pause bien méritée pour tous les participants du #BizConnectionday et nouveaux échanges autour du cocktail déjeunatoire. pic.twitter.com/eAjrA4Y4Wc

— Rennes Atalante (@RennesAtalante) 6 octobre 2017

Christine Pichon de @CHURennes évoque sa participation à son 1er #BizConnectionDay. L'intérêt est aussi dans l'échange entre grands groupes. pic.twitter.com/OfzWm1cs5j

— Rennes Atalante (@RennesAtalante) 6 octobre 2017

ContactRennes Atalante - Tél : 02 99 12 73 73
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire
*

*


*

* champ obligatoire