Sweetch Energy lève 1,4 million d’euros pour produire de l’électricité à partir d’eau saléeSweetch Energy lève 1,4 million d’euros pour produire de l’électricité à partir d’eau salée

Camping and Co fusionne avec le germano-néerlandais Campsy

Advalo, Cailabs et Mediaveille, lauréates du Pass French Tech

MaritimUp crée une cartographie de l'innovation maritime

Doptim valorise les big Data

WaryMe propose une application d’alerte en cas de risques majeurs

Tech4Race primée par Initiative Rennes

Yagaan sécurise le développement logiciel

Purecontrol intègre de l’intelligence dans les systèmes de pilotage

40 investisseurs et 50 start-up pour la 2e édition de Start-up on the beach

La Bretagne classée 4ème région française la plus dynamique en e-santé

Le Master of Science in International Finance de Rennes School of Business parmi les meilleurs Masters en finance dans le monde

Lamark lève 500 000 euros

Oya Light intègre le groupe GEO et devient Thomas Watt Lighting Pro

Levée de fonds en cours pour Data2B

C.RIS Pharma, partenaire du projet Oceactif

Delta Dore reconnu parmi les champions économiques français

#EXPERIMENTATION : iTineroo teste sa solution de covoiturage pour les clubs de sport avec le Cercle Paul Bert

 Cailabs déménage pour répondre à la forte croissance de son activité

Cherry Biotech conçoit des dispositifs inédits pour contrôler l'environnement cellulaire

Move4ideas fait émerger les besoins de déconnexion numérique des entreprises

Levée de fonds de 1,6 M€ pour VitaDX International

Bicephale lance son imprimante 3D en kit

Siradel donne son ancien mobilier à des jeunes entrepreneurs rennais

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique remporte trois projets européens

Valorial renforce ses activités dans l'Ouest

Nouvelle équipe à la tête de Digital Saint-Malo

Remplacement congé maternité : Rennes Atalante recrute un(e) chargé(e) de mission Appui à la création d’entreprises

7 nouveaux arrivants rejoignent le conseil d’administration de Rennes Atalante

Saint-Malo lance la 4ème édition du concours «Etonnants Créateurs»

Rennes Métropole lance l'appel à expérimentations inOut2018

Cré’ Acc 2017 : candidatez avant le 30 juin !

Visionnez le podcast de la Matinale "Manager l'innovation avec le lean start-up & le design thinking"

Accéder aux archives
Cleantech

Sweetch Energy lève 1,4 million d’euros pour produire de l’électricité à partir d’eau salée

mardi 16 mai 2017

Créée en 2015 par Bruno Mottet, la start-up a été lauréate du Concours Mondial d’Innovation, vainqueur du Cleantech Open France et primée lors du Concours iLab 2016. ©Sweetch Energy

Sweetch Energy vient de lever 1,4 M€ auprès des fonds d’investissements Go Capital et Emertec pour accélérer la phase de prototypage de sa technologie alternative de production d’électricité.

L’entreprise, installée à Rennes au sein de la pépinière Biopôle, a développé Blue Energy ; cette solution permet de produire de l’électricité en exploitant la différence de salinité des eaux. Concrètement, il s’agit de séparer l’eau de mer et l’eau douce grâce à une membrane de quelques nanomètres d’épaisseur installée par exemple dans un estuaire. Grâce à cette innovation, l’entreprise vise un double objectif : produire une énergie renouvelable continue et non carbonée tout en abaissant considérablement le coût du dessalement.

Par exemple, lorsqu’un fleuve se jette dans la mer, une grande quantité d’énergie peut être potentiellement libérée en raison de la différence de concentration en sel. En mettant en œuvre ce procédé, Sweetch Energy veut transposer à échelle industrielle des avancées technologiques issues de travaux de recherche de l’ENS Paris dans les domaines de l’énergie osmotique et de la nanofluidique. Alors que les autres procédés alternatifs existants sont peu viables économiquement, faute de rendement suffisant, la solution de Sweetch Energy laisse augurer des puissances électriques très largement supérieures, permettant d’envisager un avenir industriel et commercial prometteur.

Pour Go Capital, fonds de capital-risque dédié aux start-up technologiques du Grand Ouest, il s’agit du second investissement de son nouveau fonds d’amorçage, Go Capital Amorçage II. « Le Grand Ouest s’illustre par son dynamisme et son potentiel en matière d’énergie marine. Go Capital est heureux de mettre son savoir-faire au service d’un projet ambitieux : passer du stade de la R&D au processus industriel capable de générer son modèle économique. C’est pourquoi nous nous réjouissons de soutenir Sweetch Energy dans cette nouvelle phase prometteuse » déclare Bertrand Distinguin, directeur d’investissements chez Go Capital. 

ContactBruno Mottet
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire
*

*


*

* champ obligatoire