ENSCR : Une semaine de mise en orbite dans le Supérieur ENSCR : Une semaine de mise en orbite dans le Supérieur

ENSCR : Une semaine de mise en orbite dans le Supérieur

vendredi 27 avril 2018

L’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes a expérimenté une Semaine d’Accélération Scientifique (SAS) dédiée aux nouveaux élèves en 1ère année du cycle préparatoire intégré. 90 élèves ont été concernés. Retour sur cette expérience après quelques semaines de formation.

Cette expérience inédite à l’ENSCR avait pour objectif d’amener rapidement les nouveaux élèves à travailler de manière méthodique, intensive et surtout régulièrement. Une SAS, Semaine d’Accélération Scientifique (SAS) a ainsi été mise en place dès la rentrée. « Il s’agit d’aider ces nouveaux élèves à consolider leurs acquis, à proposer des méthodes d’acquisition des connaissances et des compétences tout en développant un esprit de promotion dans une ambiance de travail » explique Alain Roucoux, le directeur des cycles préparatoires. En effet, lorsque ces élèves intègrent une école d’ingénieur, le niveau scientifique demandé est bien plus élevé qu’en classe de Terminale. Les élèves obtiennent lors des premières semaines de cours des notes bien moins élevées qu’auparavant, il était donc nécessaire d’éviter une baisse de motivation en les encadrant et en leur donnant de bonnes bases pour progresser dès le 1er trimestre.

Chaque séance est encadrée par deux enseignants de matières scientifiques différentes. « Chaque jour correspond à un thème traité sous forme d’exercices contextualisés et de difficultés progressives avec en toile de fond, l’idée de développer à la fois l’intuition et les capacités calculatoires des élèves-ingénieurs. On commence par des calculs élémentaires et cela s’accélère jusqu’aux calculs des intégrales. »

Après quelques semaines de formation, les enseignants constatent que la dynamique de travail est bien là. Pour Julie Galet, élève en 1ère année de classe prépa intégrée : « Cette semaine m’a permis de consolider mes bases en maths et en physique et de connaître rapidement mes profs et donc de poser ensuite plus facilement des questions lorsque je ne comprenais pas. Les liens avec les autres élèves se sont faits très vite grâce au travail en groupe. Je pense que j’aurais mis plus de temps à trouver mon rythme, des méthodes et un équilibre de travail. »

Pour Kamilla Braud, « j'étais impatiente de commencer les cours. Avant cette semaine, je n'avais pas l'impression d'avoir des difficultés si ce n'est en langues. Mais j’avais quand même des lacunes. Avec du recul, cette semaine m’a été très utile pour me remémorer des formules survolées au lycée et nécessaires aujourd'hui. »

http://www.ensc-rennes.fr
Contactstephanie.marquer@ensc-rennes.fr - Tél : 0223238002
le Poool
blog Rennes Atalante La french tech